Atlantic City Art Creation

Atlantic City Art Creation

Spring-cleaning...

 

Nettoyage... de printemps...

Spring-cleaning

 

 

 

BEFORE

 

 

chat papillon b.jpg

 

 

AFTER

 

 

photo 286 b_modifié-1.jpg

 

 

 

All Paris is "cleaned" ? No, the district of The Butte aux cailles  still resists the campaign of fanatical cleaning of walls, as in the district Mouffetard where the artistic, sarcastic, political or poetic graffs was covered with doggedness by the municipal services of a "beautiful" coat of paint young indigestible cream in the look...

To silence walls, is it to kill the rustles which rise from the city in all its diversity ? Is it to want a city down-to-earth ? Is it to want to disinfect the city to make it "acceptable" to the looks of the passers-by ?

Graffs disturbs... That we admire them, that we hate them or that we pass, indifferent, they speak to us in the ear or roar us that the city is multiple, diverse and cannot limit itself to the border of the uniform walls which hide the life behind them...

Invitation to travel the walls of the Butte aux cailles, Beautiful and Rebel who persists in looking for the breath libertarian and loose of the "Temps des Cerises", for the happiness of some and annoyance of others... That's the way it goes... Here, the " unique city " is not still established !

 

Tout Paris est "nettoyé" ? Non, le quartier de la Butte aux cailles résiste encore à la campagne de nettoyage forcené des murs, comme dans le quartier Mouffetard où les graffs artistiques, sarcastiques, politiques ou poétiques ont été recouverts avec acharnement par les services municipaux d'une "belle" couche de peinture jeune crème indigeste au regard...

Faire taire les murs, est-ce tuer les murmures qui montent de la ville dans toute sa diversité ? Est-ce vouloir une ville terre à terre ? Est-ce vouloir aseptiser la ville pour la rendre "acceptable" aux regards des passants ?

Les graffs dé-rangent... Qu'on les admire, qu'on les déteste ou que l'on passe, indifférent, ils nous parlent à l'oreille ou nous hurlent que la ville est multiple, diverse et ne peut se limiter à la frontière des murs uniformes qui cachent la vie derrière eux...

Invitation à parcourir les murs de la Butte aux cailles, la Belle et Rebelle qui s'acharne à chercher le souffle libertaire et  libertin du Temps de Cerises, pour le bonheur des uns et l'agacement des autres... Ainsi va la vie... Ici, la "ville unique" n'a toujours pas droit de cité !

 

 

To see photos in full screen, click at the top, to the right on four arrows

 

 

 

 

 



23/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 19 autres membres