Atlantic City Art Creation

Atlantic City Art Creation

Chambre obscure

 

 

 

87.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Chambre obscure

 

 

 

 

 

On voit mieux le monde autour de nous quand on prend le temps d’observer en nous « qui » le regarde.

 

 

 

Voici quelques-unes de mes photos qui me semblent s’inscrire dans ce mouvement si fragile, et parfois imperceptible : ce flux entre notre intériorité et le monde extérieur ; contraction et expansion, ombre et lumière. Cette respiration nous maintient en vie, souvent à notre insu, emportés dans le courant des jours. Pourtant, en ces temps de confinement physique et social, nous pouvons ralentir le rythme et nous laisser guider dans nos méandres intérieurs par nos sens, notre pensée et notre imaginaire, pour mieux habiter notre lieu de vie, redéfinir nos frontières que nous croyions permanentes mais qui ne cessent de fluctuer pour suivre le cours de la vie, de notre vie…

 

 

 

Le confinement est à la fois un enfermement et une libération, à l’image du processus photographique : la chambre obscure capture les rayons lumineux qui impriment l’espace étroit où se jouent les scènes futures de nos imaginaires photographiques, nés de nos vagabondages en images devant ces petites surfaces de papier ou ces écrans qu'on appelle des photos, ces objets anecdotiques  ou déterminants selon le regard qu'on y porte.

 

 

 

L’image est une fenêtre, toujours à la frontière du dehors et du dedans ; à la fois représentation et partie intégrante du réel. Poser le regard dans le cadre, c’est toujours entamer un cheminement, furtif ou au long cours ; des allers-retours incessants de chaque côté du miroir qui nous apprennent à considérer autant les reflets que les objets ou les êtres. Peut-être qu’une ou plusieurs images résonneront davantage en vous et vous inviteront à une balade ou à un grand voyage, le temps de sentir l’avant et l’après de ces moments sortis du temps pour mieux y demeurer, dans l’imaginaire objectif. "Faire" des photos, c'est aussi "se faire" : ajouter de petits grains de lumière à notre être...

 

 

 

Regardez ces images à votre rythme : habitantes ou passantes, mais invitant toujours à parler avec les yeux…

 

 

 

Le Kremlin-Bicêtre, 06 avril - 25 avril 2020

 

 

Cette galerie est conçue comme une méditation graphique composée de micro séquences, qui se regarde plutôt dans la durée et dans sa totalité, en laissant le flux des images venir à votre rencontre entre la première et la dernière image de ce parcours, comme une parenthèse dans le rythme programmé de nos journées.

Mais vous pouvez aussi y entrer librement, à votre rythme et selon vos envies, en vous repérant dans les bandes de vignettes situées sous les photos agrandies.

 

 

Pour obtenir une meilleure définition d'image, il est souhaitable de cliquer sur la première photo en en y passant la souris : vous verrez apparaître quatre flèches en croix qui vous permettront de visualiser en plein écran.

La légende des photos apparaît en bas, à gauche de l'écran.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



06/04/2020
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 24 autres membres